Pratiques occultes dans le football : la Ligue Pro prend de fortes décisions

vendredi 13 mai 2022 • 1292 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Pratiques occultes dans le football : la Ligue Pro prend de fortes décisions

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) La Ligue sénégalaise de football professionnelle a prise de fortes décisions suite aux pratiques occultes qui créent souvent des violences lors des matchs des championnats.

Dans un communiqué adressé aux présidents de clubs, à la Commission centrale des arbitres et aux commissaires de match, le Directeur Exécutif de la Ligue sénégalaise de Football professionnel, Amsatou Fall condamne ces actes et rappelle aux clubs les dispositions pour un bon déroulement des matchs. Ce, pour un "nouveau souffle au football professionnel" pour éviter les violences lors des matchs. Amsatou a relevé "l’obligation de concevoir les schémas organisationnel et sécuritaire."

Obligation d'envoyer à l’équipe visiteuse et à la LSFP le schéma organisationnel et sécuritaire

"Comme indiqué dans la note de rappel aux clubs de Ligue 1 N° 22.076 datée du 26 avril 2022, tous les clubs qui reçoivent, doivent obligatoirement envoyer à l’équipe visiteuse et à la LSFP le schéma organisationnel et sécuritaire qui précise, entre autres, la porte d’accès, l’emplacement du vestiaire, les corridors de passage de la délégation adverse, l’emplacement des supporters adverses et leurs conditions d’accès au stade, le suivi de la mise en place d’une sécurité publique ou privée avant, pendant et après le match pour l’équipe adverse et les officiels", indique le communiqué, quelques jours après les violences survenues lors des matchs Douanes-Casa Sports et Ndiambour-Jaraaf. Et le Directeur Exécutif de souligner le «renforcement du dispositif sécuritaire".

La gestion des "ramasseurs" considérée comme source de violences

Selon lui, "l’organisation des matchs est du ressort des clubs conformément aux Règlements de la LSFP. Les clubs organisateurs ont l’obligation de mettre en place une sécurité suffisante avant, pendant et après le match. Compte tenu des enjeux de certains matchs, la Ligue se fait devoir et obligation d’appuyer les clubs pour renforcer en nombre la sécurité", précise Amsatou Fall, relevant que "les pratiques occultes" et la "gestion des ramasseurs» considérées comme sources de violences, constituent aussi des préoccupations la Ligue. "En vertu de l’article 22 du Règlement de la LSPF et 76.3 du Code disciplinaire, la LSFP rappelle aux commissaires et arbitres de la nécessité urgente de mentionner à suffisance et en toute objectivité et par tous les moyens utiles (audiovisuels) dans leurs rapports respectifs toute pratique occulte ayant aucun lien avec la pratique du football", indique le communiqué.

Les clubs invités à préparer les ramasseurs de ballons...

La Ligue pro invite par ailleurs les "clubs à préparer davantage les ramasseurs de ballons pour un meilleur respect de l’éthique sportive". Non sans "attirer l’attention des arbitres sur une meilleure gestion des temps de jeu afin de bannir et de sanctionner les mauvaises pratiques qui tendent à faire gagner du temps à une équipe au détriment du fair-play conformément à la note de rappel", indique la Ligue, rappelant "les enjeux de cette fin de championnat en Ligue 1 et Ligue 2 exigent le respect des règles d’éthique et de morale sportive au sens de l’article 73- 1 et 2 du Code disciplinaire qui doivent encadrer la pratique du football."

Plus de vigilance dans la désignation des arbitres

Amsatou Fall a fait savoir que "la Ligue formulera auprès de la Commission centrale des arbitres pour plus de vigilance dans la désignation des arbitres qu’elle jugera plus aptes à officier les matchs de ligue 1 et 2 et particulièrement ceux identifiées comme à enjeu sportif majeur."

Pour lui, les violences survenues lors des matchs récemment "ternissent l’image du football professionnel qui, depuis novembre 2022 et après 239 matchs joués sans incidents majeurs."

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1292 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial