Euro 2020 : l'Espagne se défoule face à la Slovaquie, la Pologne prend la porte

mercredi 23 juin 2021 • 309 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Euro 2020 : l\'Espagne se défoule face à la Slovaquie, la Pologne prend la porte

iGFM (Dakar) L'Espagne a écrasé la Slovaquie sur le score de 5-0, alors que la Suède a battu la Pologne (3-2). La Roja passe en tant que deuxième, alors que les Suédois assurent la première place. Les Slovaques eux sont éliminés, comme les Polonais.

Une finale pour l'Espagne. Après avoir dû se contenter d'un match nul lors des deux premières rencontres de cet Euro, la Roja se devait de gagner face à la Slovaquie, placée devant elle au classement, et qui pouvait donc se contenter d'un nul. Assez critiqué de l'autre côté des Pyrénées, Luis Enrique procédait à de nombreux changements dans son onze titulaire, avec les présences d'Eric Garcia, César Azpilicueta, le retour de Busquets et la titularisation de Pablo Sarabia. Et les Ibères ont fait le boulot. D'entrée, les Espagnols partaient à l'attaque et Alvaro Morata frappait, avec un angle compliqué, mais voyait sa tentative être détournée par Dubravka (5e). Quelques minutes plus tard, sur un penalty provoqué par Koke, l'attaquant de la Juventus manquait sa chance, avec une belle parade du portier slovaque (12e). Derrière, Sarabia se loupait après un caviar de Pedri, alors que derrière, ce dernier était à deux doigts de pouvoir la pousser au fond, seul au deuxième poteau (19e). Du mal à convertir les occasions, comme lors des deux premières journées.


Morata frappait de l'extérieur de la surface, mais le gardien de Newcastle sortait bien le ballon (24e). Dominatrice, l'Espagne allait enfin être récompensée. Pablo Sarabia décochait un tir sur la barre, mais en tentant de repousser le cuir qui retombait, Dubravka le poussait malencontreusement au fond de ses cages (0-1, 30e). Un petit coup de pouce plutôt mérité pour la Roja, qui continuait de dominer et allait même doubler la mise avant la pause. Gerard Moreno mettait un ballon piqué dans la surface, et c'est Aymeric Laporte qui était là pour placer une belle tête (0-2, 45e+3). Avantage logique à la mi-temps donc, et le deuxième acte reprenait avec un scénario assez similaire, malgré un rythme un peu plus lent.


Festival offensif espagnol
Pablo Sarabia, très en vue ce soir, allait plus ou moins sceller la rencontre assez rapidement. Après une belle action collective, Jordi Alba centrait dans la surface, où le Parisien attendait, bien positionné au niveau du point de penalty pour placer un plat du pied qui a terminé au fond (0-3, 56e). L'Espagne était à l'aise, avec un bon Sergio Busquets dans l'entrejeu également. La fête n'était pas terminée, puisque Pedri, lui aussi en jambes, délivrait un superbe ballon à Sarabia, qui remisait pour Ferran Torres. D'une talonnade, le Citizen expédiait le ballon dans le fond des cages slovaques (0-4, 67e). Pau Torres, fraîchement entré en jeu, y allait aussi de son but, de la tête au deuxième poteau, même s'il pourrait être donné à Kucka contre son camp (0-5, 71e). Luis Enrique en a ensuite profité pour faire de nombreux changements et reposer certains cadres, avec l'entrée d'Adama Traoré notamment. Le score n'a plus bougé et la Slovaquie ne termine pas parmi les meilleurs troisièmes.


Dans l'autre rencontre de la fin d'après-midi, la Suède pouvait sceller sa première place face à la Pologne. Et si c'était bien parti, ça s'est compliqué par la suite. Les Suédois n'ont pas fait dans le détail d'entrée, avec une ouverture du score après deux minutes de jeu seulement, œuvre d'Emil Forsberg. Une frappe croisée bien sentie qui a complètement battu Szczęsny. Mais les Polonais allaient vite répliquer, avec une double barre de Robert Lewandowski, auteur de deux têtes qui se sont écrasées sur la transversale coup sur coup (18e). Si la Pologne s'offrait les meilleures situations, c'est la Suède qui doublait la mise, avec un belle frappe brossée depuis l'entrée de la surface, suite à une sacrée action individuelle de Kulusevski (2-0, 59e). Lewandowski réduisait l'écart dans la foulée d'un superbe enroulé, lucarne opposée (2-1, 61e). En fin de rencontre, le buteur du Bayern signait un doublé (2-2, 84e). Mais Claesson, dans le temps additionnel, signait le 3-2 qui redonnait la première place aux siens, jusqu'ici deuxièmes. La Suède termine donc en tête du groupe E, pendant que la Pologne est dernière.


Footmercato

Cet article a été ouvert 309 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial