Euro 2020 : la Belgique fait le boulot face à la Russie et prend la tête de son groupe

samedi 12 juin 2021 • 378 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Euro 2020 : la Belgique fait le boulot face à la Russie et prend la tête de son groupe

iGFM (Dakar) Après le drame d’aujourd’hui qui a touché Christian Eriksen dans le match entre le Danemark et la Finlande, c’est la Belgique qui a pris la tête du Groupe B en s’imposant face à une Russie fébrile (3-0).

Malgré l’arrêt du match entre le Danemark et la Finlande un peu plus tôt dans la soirée, la rencontre entre la Belgique et la Russie a bien eu lieu ce samedi soir. Le deuxième match du Groupe B se tenait donc sans changement. Les Diables Rouges, 1er au classement de la FIFA, se déplaçaient à Saint-Pétersbourg pour affronter la Russie, 38ème nation mondiale. Diminuée, l’équipe de Roberto Martinez devait faire sans Kevin de Bruyne, Eden Hazard ou encore Axel Witsel. Trois cadres de cette génération belge dorée. Le sélectionneur espagnol décidait donc d’aligner un trio offensif Mertens - Lukaku - Carrasco, soutenu par un milieu Dendoncker - Tielemens et une défense Alderweireld - Boyata - Vertonghen - Castagne devant Courtois aux cages. De l’autre côté, Stanislav Tchertchessov alignait Dzyuba en pointe, devant le monégasque Golovin en position de numéro 10 aux côtés de Kuzyaev, de Zobnin sur les côtés, au milieu le tandem Ozdoev- Barinov côtoyait la défense Zhirkov-Dzhikiya-Semenov-Fernandes avec Shunin dans les buts.


Dans ce début de match, la Belgique frappait fort par l’intermédiaire de Romelu Lukaku qui inscrivait le premier but de la rencontre à la dixième minute de jeu sur la toute première frappe cadrée et occasion de la rencontre. L’attaquant de l’Inter Milan, étincelant cette saison et grand acteur du Scudetto des Nerazzurri, profitait d’une grossière erreur de Andrey Semenov, à la suite d’un centre de Mertens, qui ne parvenait pas à dégager le ballon de la surface. L’ancien buteur de Chelsea ne se privait pas pour inscrire le premier but des Diables Rouges dans cet Euro. 1-0 dès la 10ème minute de jeu. Au moment de célébrer son but, Lukaku envoyait un message à son coéquipier en club Christian Eriksen : « Chris, I love you » disait-il à la caméra.


Un grand Romelu Lukaku face à une petite Russie


Geste très touchant de la part de l’avant-centre belge pour le meneur de jeu de l’équipe championne d’Italie, présent à ce moment-là à l’hôpital de Copenhague après son malaise pendant le match face à la Finlande. Si Mario Fernandes répondait de la tête quelques instants plus tard (14e), c’est bien les Belges qui se procuraient le plus d’occasions par l’intermédiaire de Leander Dendoncker (18e) ou encore Thorgan Hazard (22e). À la 24e minute de jeu, Timothy Castagne devait sortir sur blessure après un choc avec Daler Kuzyaev et était donc remplacé par Thomas Meunier. Le latéral du Borussia Dortmund ne mettait pas longtemps avant de se montrer. En effet, c’est l’ancien joueur du Paris Saint-Germain qui inscrivait le second but de la Belgique dans cette rencontre à la 34e minute de jeu (2-0). Positionné dans la surface, il reprenait un ballon dégagé par le portier russe Anton Shunin à la suite d’un centre-tir de Thorgan Hazard. Meunier profitait d’une nouvelle erreur russe pour doubler la mise et porter le score à 2-0 dans cette première période. Entame de compétition catastrophique pour le dernier quart de finaliste de la Coupe du Monde 2018, qui était à l’agonie en cette fin de période à l’image de cette action en soliste de Yannick Ferreira Carrasco (45e). À la pause, les partenaires de Dries Mertens menaient logiquement au score et dominaient largement des Russes trop fébriles défensivement.


La seconde période était plus calme et la Sbornaïa mettait le pied sur le ballon, tout en se procurant quelques occasions sans pour autant se montrer réellement dangereux. Après un premier acte très mouvementé, le second était très quelconque. À la 72e minute de jeu, Roberto Martinez décidait de faire entrer l’habituel capitaine Eden Hazard, qui remplaçait alors Dries Mertens. L’attaquant du Real Madrid n’avait que très peu joué sur les dernières rencontres et il avait rejoint la sélection à court de forme après une saison plus que très mitigée avec la Casa Blanca. L’entrée de l’ancien joueur de Chelsea ne changeait finalement rien et si la Belgique se portait un peu plus vers l’avant, elle n’était plus dangereuse pour autant. En toute fin de match, Lukaku, lancé dans la profondeur par Thomas Meunier, bonifiait ce ballon et remportait son face-à-face avec le portier russe et croisait sa frappe (88e). 3-0, doublé de Romelu Lukaku qui devenait alors le meilleur buteur de l’Euro à cet instant. À noter également la très bonne entrée de Thomas Meunier, buteur et passeur décisif. Et l'arbitre sifflait la fin du match, victoire 3-0 de la Belgique qui devenait alors leader du Groupe B devant la Finlande qui avait battu le Danemark 1-0 un peu plus tôt dans la journée.




Avec Footmercato

Cet article a été ouvert 378 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial