Messi et l'Argentine sacrés

mercredi 1 juin 2022 • 866 lectures • 0 commentaires

Sport 4 semaines Taille

Messi et l'Argentine sacrés

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) L'Argentine de Lionel Messi a remporté la Coupe intercontinentale des nations, contre l'Italie, mercredi, à Londres.

Ce mercredi soir, l'Italie et l'Argentine s'affrontaient dans un match de prestige pour la Finalissima. Une rencontre qui voit s'opposer le vainqueur de l'Euro et le vainqueur de la Copa America. Ce trophée, qui avait existé pendant seulement 2 éditions avant ça (en 1985 remportée par la France et en 1993 remportée par l'Argentine) était donc de retour cette année. Pas qualifié au Mondial 2022, l'Italie avait l'occasion de sauver un peu l'honneur en remportant ce trophée. Roberto Mancini, toujours sélectionneur, décidait d'aligner une équipe globalement remaniée avec tout de même Donnarumma, Bonucci ou encore Chiellini. De son côté, l'Argentine se présentait à Wembley avec une composition assez offensive avec notamment les deux Parisiens (ou ancien pour le second) Messi et Di Maria. Ces derniers étaient accompagnés de Martinez devant.

Dominateurs dans le début de rencontre, la Squadra Azzura se faisait surprendre à la demi-heure de jeu par l'Argentine. Très loin de son niveau en club, Lionel Messi multipliait les courses avec et sans ballon pour bouger le bloc italien. La Pulga après un très joli numéro entrait dans la surface et déposait le cuir dans les pieds de Lautaro Martinez qui n'avait plus qu'à marquer dans le but vide (28e). De quoi confirmer qu'il y a maintenant un Messi en sélection et un autre en club. Ce but redonnait confiance aux Argentins qui faisaient le break grâce à un très bon travail de Lautaro Martinez. L'attaquant de l'Inter se jouait de Bonucci et envoyait en profondeur Angel Di Maria. L'ancien du PSG dominait à la course Chiellini et ajustait Donnarumma d'un petit piqué dont il a le secret (45eme). Le gardien du PSG sauvait les siens au retour des vestiaires en réalisant une multitude de parades monstrueuses face à Di Maria (60e, 62e) et Messi (66e, 69e) et après avoir rattrapé une mauvaise passe de Bonucci qui filait tout droit dans son but (58e). Impuissants, les Italiens ne parvenaient pas à revenir et subissaient jusqu'en fin de rencontre concédant même un dernier but par Dybala (90e+4). L'Argentine remporte donc une nouvelle fois la Finalissima et Messi connaît donc un nouveau succès en sélection.

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 866 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial